PICARDIE, Directive nitrate : ce qui change en 2015

Publié le 19/09/2014 | Technique

La réglementation environnementale évolue. Plusieurs arrêtés nationaux ont défini un cadre commun à l’ensemble de la France en décembre 2011 et octobre 2013. Depuis juin et juillet 2014, des arrêtés régionaux précisent certaines règles, voici les principaux points d’évolutions pour la Picardie.

1. Allongement des périodes d’interdiction d’épandage des fertilisants azotés, voici le nouveau calendrier d’épandage pour la Picardie.

2. Couverture des sols pour limiter les fuites d’azote au cours des périodes pluvieuses

Le principe reste identique mais les modalités diffèrent légèrement. La couverture des sols est obtenue par la présence :

-        d’une CIPAN,

-        d’une culture dérobée,

-        de repousses de colza,

-        de repousses de céréales (dans la limite de 20% de la surface en intercultures longues).

Il existe des dérogations à l’implantation d’un couvert :

-        Si la récolte de la culture précédente est postérieure au 5 septembre. Dans le cas d’intercultures longues pour le Maïs Grain, le sorgho et le tournesol, il y a obligation de broyer finement et d’enfouir les résidus sous 15 jours après récolte.

-        Si la parcelle nécessite un travail du sol pendant la période d’interculture pour détruire des adventices ou lutter contre les limaces. Il faut cependant faire une déclaration auprès de la DDT de votre département : AisneOise et Somme.

-        Si le taux d’argile de la parcelle est supérieur à 37% (Il faut pouvoir le justifier par analyse).

-        Si un épandage de boues de papeterie est réalisé et sous certaines conditions.


S’il n’y a pas de couverture du sol, justifiée par une des dérogations ci-dessus, il est obligatoire de faire un bilan azoté post-récolte. Voici un exemple d’outil vous permettant de réaliser ce bilan.

 

Les CIPAN et les repousses doivent rester en place au minimum 2 mois et leur destruction ne peut pas intervenir avant le 1er novembre. Il est toutefois possible d’intervenir dès le 15 octobre si le taux d’argile est supérieur à 30% ou si le couvert est en fleur.

 

La destruction des CIPAN et repousses est obligatoirement mécanique. La destruction chimique peut être autorisée avec déclaration auprès de la DDT de votre département (AisneOise et Somme) dans les cas suivants :

-          pour les parcelles en Techniques Culturales Simplifiées,

-          pour les surfaces destinées à des légumes, du maraîchage et cultures porte-graines,

-          pour les îlots infestés par des adventices vivaces.

 

Le retournement des prairies permanentes en zones humides est interdite sauf régénération à l’identique (voir la cartographie des zones humides).

3. Création de Zones d’Actions Renforcées.

24 ZAR ont été définies sur la Picardie, il s’agit soit de périmètres de protection éloigné de captage, soit d’aires d’alimentation de captage. Tout agriculteur exploitant des terres en Zones d’Actions Renforcées devra :

      Réaliser sur les parcelles situées en ZAR, un reliquat d’azote sortie hiver pour chacune des 3 cultures principales (cultures qui occupent le plus de surfaces dans la ZAR). Pour le colza, le reliquat est remplacé par une estimation de la quantité d’azote absorbée (pesée, satellite,…).

-        Suivre, ou avoir suivi une formation sur la fertilisation azotée.

Pour plus d'informations,

n'hésitez pas à contacter Avenir Conseil Elevage 

ou directement Antoine Robiquet au 06 07 42 65 73.