Pousse de l'herbe : adaptez le pâturage aux conditions estivales

Publié le 10/07/2018 | Technique - Nos Actions

Depuis 3 ans, la période estivale est marquée par un déficit de pousse de l'herbe de mi-juin à août sur une durée d’au moins 50 jours. Cette situation peut entraîner une dégradation des prairies par le surpâturage et le piétinement. Si rien n'est fait, la repousse automnale sera pénalisée avec un risque de modification de l’équilibre de la prairie pour plusieurs années.

Pour éviter ce phénomène, deux possibilités :
- Doubler la surface disponible si possible
- Sacrifier un paddock où une complémentation élevée sera assurée.

Pour ceux qui disposent de prairies humides, il est temps de consommer le stock sur pied, avec un chargement adapté afin de valoriser ce couvert au bon moment.

Si toutefois, après toutes les préconisations, il y avait encore des refus, il est judicieux de les faucher pour favoriser une repousse uniforme à l'automne.

La nature des sols et les quelques pluviométries des dix derniers jours expliquent que dans le Nord Pas-de-Calais et le nord-est de l’Aisne affichent une pousse respectable pour la région (32 kg de MS/ha/jour).

En revanche, le reste de la région souffre du manque d’eau et des températures élevées et particulièrement les secteurs de la Picardie maritime, le Beauvaisis et le sud de l’Aisne où la pousse est quasi-nulle.

Luzerne : la 3ème coupe s’annonce pour les plus précoces

C’est l’occasion de laisser fleurir 10% de la population pour assurer la pérennité de la luzernière.

carte de pousse

Les Herbophyles

Pour contacter les Herbophyles :

Raphael Lejeune 06 85 50 81 91

Sophie Gruener 06 84 95 94 39