Ensilages précoces : Attention aux CIPAN

Publié le 27/08/2018 | Technique

Les conditions météorologiques de cet été 2018 entraînent souvent l’avancement de l’ensilage des maïs d’environ un mois. Cette situation peut engendrer des conséquences réglementaires en rendant obligatoire l’implantation d’un couvert végétal dans certaines situations.

Toutes les surfaces récoltées avant le 5 septembre (nouvel arrêté PAR Hauts de France en cours de signature) et non couvertes par une culture d'hiver (blé d'hiver, colza, escourgeon ou autres céréales d’hiver) doivent être semées avec une CIPAN (culture intermédiaire).

Cipan ou pas

Rappel sur les CIPAN :

Il n’y a pas de date maximale d’implantation de la CIPAN mais obligation de résultat.
L’épandage de fertilisants azotés organiques sur une CIPAN est autorisé uniquement pour les espèces à développement rapide : avoine fourragère, phacélie, navette fourragère, seigle, moutarde, colza d’hiver, radis fourrager, trèfle d’alexandrie et vesce de printemps à l’exception du mélange de légumineuses entre elles.
Tout épandage de fertilisants azotés est interdit sur les repousses de cultures.
La CIPAN doit rester en place pendant une période minimale de deux mois.
Sa destruction ne peut pas intervenir avant le 1er novembre. Toutefois, et en cas de nécessité, un couvert monté à floraison ou à graines peut être fauché ou broyé sur sa partie aérienne avant cette échéance mais à l’issue de la période minimale d’implantation de deux mois. Les dates et la nature des opérations ci-dessus (broyage, fauchage, destruction complète) doivent être mentionnées dans le cahier d'épandage.

Pour vous aider dans le choix des espèces de CIPAN, vous pouvez simulez la situation de votre élevage avec le guide Arvalis.

Pour plus de renseignements réglementaires, vous pouvez également les conseillers spécialisés Environnement au 03 27 72 66 66.

Pour aller plus loin

CIPAN OR NO CIPAN _.pdf