Le Bilan Carbone au cœur du diagnostic CAP2’ER®

Publié le 06/05/2019 | Technique

Le Calcul Automatisé des Performances Environnementales en Elevage de Ruminants (CAP2’ER®) compare les impacts et positifs des élevages de bovins sur l’environnement

La loi de transition énergétique adoptée en 2015 fixe un objectif de réduction des émissions de Gaz à Effet de Serre (GES) de 40% d’ici à 2030. Pour y parvenir, le secteur agricole, 3ème émetteur (17% des émissions) derrière les transports (29%) et le résidentiel-tertiaire (19%) s’engage dans l’amélioration et l’optimisation des pratiques. Le diagnostic CAP2’ER® est une des voies possibles pour initier cette démarche de manière volontaire ou incitative de la part des différents acteurs de la filière, comme certaines laiteries et Organisations de Producteurs.

Un diagnostic, pour quels résultats ?

Le bilan carbone est défini par la différence entre les émissions brutes des 3 principaux gaz à effet de serre de l’élevage et le stockage carbone permis par l’exploitation.

Selon le système de production de l’atelier, les différentes sources sont identifiées et quantifiées afin de bénéficier d’une analyse plus fine des résultats pour déterminer les pistes de progrès.

L’agriculture, et particulièrement l’élevage, est un secteur singulier puisqu’il permet de compenser en partie ses émissions de GES. Par exemple, les prairies et les haies présentes permettent de stocker du carbone. Selon la typologie d’élevage, dans le Nord-Picardie cette compensation varie de 1 à 15% !

Faire le bilan pour évoluer

La différence entre les émissions brutes et le stockage de carbone permet de calculer les émissions nettes de l’élevage, ramenées à la fois au litre de lait vendu et au kg de poids vif de viande produit. Ce chiffre constitue l’empreinte carbone de l’atelier lait.
A l’issue du diagnostic, il est possible de déterminer précisément les leviers à actionner pour réduire l’empreinte carbone. Bien que particulières à chaque situation, ces pistes vont généralement s’orienter graduellement vers :

• La gestion du troupeau pour limiter les animaux dits « improductifs » en agissant sur l’âge au 1er vêlage, le taux de renouvellement, le nombre de génisses élevées, le niveau de production… 
• La gestion des surfaces au travers de la fertilisation organique et minérale, les haies…
• L’alimentation en optimisant les rations grâce à la qualité des fourrages, la quantité et l’origine des concentrés, la valorisation de l’herbe, l’autonomie protéique…
• Les consommations énergétiques et la gestion des effluents

Performance écologique et économique

La réduction des émissions de GES sur une exploitation est directement corrélée à la réduction des charges opérationnelles. Un bilan statistique des diagnostics réalisés à l’échelle nationale démontre que les 10% des élevages dont les émissions sont les plus faibles présentent un gain de marge brute de l’ordre de 10 €/1 000 l par rapport à la moyenne.

Le logiciel CAP2’ER® permet d’établir un plan d’action individualisé, en concertation avec l’éleveur, intégrant des simulations de résultats selon les actions envisagées afin d’agir efficacement pour l’environnement et le portefeuille de l’éleveur.

Camille Dubois
Conseiller Bâtiment - Environnement

Pour aller plus loin, lisez le témoignage de Christophe Roetynck.