Aborder les problèmes de boiteries autrement

Publié le 29/01/2014 | Technique

Les boiteries font partie des pathologies qui affectent le plus les élevages laitiers. Leur nombre est appelé à croître avec les augmentations de taille des cheptels, actuelles et à venir… Pour vous accompagner, Avenir Conseil Elevage met en place une méthode validée par l’Idèle (Institut de l’Elevage). Son objectif : vous apporter un conseil personnalisé pour maîtriser la situation dans votre élevage.
Fréquence des boiteries
L’observation des postures anormales des vaches aux cornadis (ou à la barre au garrot, éventuellement dans un couloir) permet de juger la prévalence des boiteries de l’élevage par catégories d’animaux (primipares, multipares, débuts de lactation…).
La ou les maladies prépondérantes
Un des pareurs partenaires d’Avenir Conseil Elevage intervient pour réaliser un parage sur un échantillon d’animaux identifiés lors de la première phase. Il note les lésions rencontrées.
Recherche des facteurs de risque
Grâce aux informations recueillies, il est possible de déterminer si l’origine des boiteries est liée à l’habitat, à l’alimentation ou à la conduite sanitaire. 
Élaboration du plan d’actions
Les facteurs de risque sont hiérarchisés de « critiques » à « complémentaires » pour établir un plan d’actions. Les résultats de la dizaine de diagnostics en phase test sont très prometteurs. Ils ont permis d’identifier les origines des problèmes, d’apporter des mesures correctives et de porter un regard neuf sur un domaine encore peu exploré.


Pour aller plus loin

201310-INTERFACE.pdf