Graine d’éleveur : les professionnels de l’élevage de demain

Publié le 27/03/2014 | Nos Actions - Nouveautés

En partenariat avec Avenir Conseil Elevage, la Fédération des Maisons Familiales Rurales de Picardie est à l’initiative du Challenge Graine d’éleveur depuis 16 ans. Historiquement cette belle opération ne concernait que la Somme. A la vue de son intérêt pédagogique, mais aussi de l’enthousiasme des jeunes participants l’Oise, l’Aisne et depuis l’an dernier le département du Nord se sont « pris au jeu ». 

Tout a commencé par le constat que les jeunes avaient de moins en moins la vocation à devenir éleveurs et même à exercer un métier en lien avec l’élevage. C’est ce manque manifeste qui a poussé les professionnels des MFR et du contrôle laitier a mettre en place une opération d’envergure pour la promotion des métiers de l’élevage.

Pour y parvenir les deux partenaires imaginent le challenge Graine d’éleveur en offrant la possibilité aux établissements d’enseignements agricoles (MFR et Lycées) de participer à des visites d’élevages pendant lesquelles les éleveurs, accompagnés d’un technicien Avenir Conseil Elevage, témoignent de leur passion. L’hiver dernier, 10 éleveurs ont ainsi accepté d’ouvrir les portes de leur élevage donnant l’occasion à plus de 160 élèves d’aborder de manière pragmatique des thématiques diverses et variées (système fourrager, qualité du lait, gestion des effluents, autonomie alimentaire…).

Les enseignants s’appuient ensuite sur le contenu de la visite pour approfondir les données recueillies et parfois de manière transversale en proposant aux élèves un travail de rédaction synthétique, valorisé dans l’encart ci-dessous.

C’est aussi un challenge

Pour donner à cette opération l’envergure régionale qu’elle mérite, l’ensemble des participants se retrouve en mars pour une journée de restitution durant laquelle chaque classe présente son travail à un jury composé de professionnels. A l’issue des présentations, un classement des meilleurs exposés est établi. Cette journée est aussi l’occasion de découvrir un élevage de manière plus approfondie. Cette année, le Gaec Delaleau Loire à Lassigny (60) a accepté d’accueillir les 160 jeunes. Les éleveurs, en compagnie de techniciens de la Chambre d’Agriculture de l’Oise et d’Avenir Conseil Elevage, ont expliqué la réflexion menée pour aboutir au système d’exploitation actuel.

Main-d’œuvre, environnement : contraintes ou opportunités ?

L’histoire du Gaec Dealaleau Loire est peu commune. Regroupements et installations ont façonné la structure répartie aujourd’hui sur 3 sites de production sur lesquels 7 personnes travaillent. Parmi les associés, Noël, Michel, Mélanie et Grégory ont expliqué comment la diversification (production maraîchère, vente directe et ferme pédagogique) a permis plusieurs installations, comment l’anticipation de départs en retraite a conduit à l’installation de 2 robots de traite et au maintien du libre service pour alimenter le troupeau, comment la gestion des effluents a amené le semis d’herbe inter-rangs dans le maïs ensilage. « Aujourd’hui, vous avez visité notre élevage. Je ne peux que vous encourager à poursuivre vos découvertes, à aller voir ce qui se fait ailleurs. Ce sont ces expériences et cette ouverture d’esprit qui vous permettront de construire un projet qui vous ressemble», a conclu Grégory Bonnement devant la jeune assemblée.

En 16 ans d’existence, les participants aux premières sessions sont parfois devenus éleveurs et lorsqu’ils sont sollicités pour ouvrir les portes de leur exploitation, le témoignage de leur passion et les souvenirs de leur participation prouvent tout l’intérêt d’une telle opération.